Notre séjour à Siem Reap à la découverte des temples d’Angkor :

Nous sommes rentrés au Cambodge par la frontière terrestre au sud du Laos (4000 îles), c’est donc d’abord en bateau que nous avons quitté l’île de Don Khone puis en bus que nous avons atteint la frontière tant redoutée par les voyageurs pour sa corruption. Bien sûr nous n’avons pas échappé à la règle du backchich en payant 40 dollars au lieu des 35 officiellement en vigueur… Deux bus et quelques heures de route plus tard nous sommes arrivés à Siem Reap (23€ de transport au total par personne).

C’est dans un petit hotel, le Cashew Nut (12€ la nuit et une piscine pour se rafraîchir après les visites) que nous avons posé nos sacs pour une semaine.

Comme le voyage depuis le Laos était long et donc fatigant nous avons opté pour une journée de découverte de la ville de Siem Reap avant d’arpenter les temples. Cette journée nous a également permis d’organiser la visite du site. 

Visiter les célèbres temples d’Angkor était pour nous un rêve que nous allions enfin pouvoir toucher du doigt et qui justifiait à lui seul notre voyage au Cambodge alors on voulait prendre notre temps et en profiter.

Il faut savoir qu’il y a deux boucles de visites qui permettent de découvrir différents temples (le petit et le grand circuit), d’autres temples sont disséminés dans la région.

Le visiteur peux choisir soit un pass d’entrée à 37 dollars pour 1 jour, un à 62 dollars pour 3 jours (valable une semaine) ou un pass pour les passionnés d’archéologie d’une semaine à 72 dollars (valable un mois). Nous avons opté pour le pass de 3 jours et avons décidé de répartir nos visites sur la semaine et nous avons bien fait parce que mine de rien c’est fatigant ! Et puis comme on dit « trop de temple tue le temple »

Ok pour le pass de 3 jours mais « comment y aller? » et là encore plusieurs options s’offrent à nous : en tuk tuk avec ou sans guide, en scooter électrique, en scooter (officiellement interdit sur le site), à vélo.

Initialement nous avions prévu de faire la grande boucle en tuk tuk et pourquoi pas la petite à vélo? Mais ça c’était avant… avant de réaliser que le temple le plus proche de Siem Reap se trouvait à une quinzaine de kilomètres, de constater que pédaler sous un soleil de plomb au mois de juin n’était pas pour nous. Nous avons donc opté pour le tuk tuk avec juste un chauffeur (environ 20 ou 25 dollars la journée, l’option avec un guide en plus coûte environ 60 dollars). Nous avions entendu parlé sur un groupe facebook de voyageurs  (Bienvenue au Cambodge…infos, échanges, bons plans…) d’un certain Mister Why Not et nous l’avons contacté.

C’est un chauffeur de tuk tuk, il a travaillé comme guide auparavant, il est passionné d’Angkor et plein de petites attentions lors des journées de visites (il amène de chez lui et achète des spécialités cambodgiennes, des fruits…). Il faut savoir que les chauffeurs n’ont pas le droit de faire guide aux temples d’Angkor. Mister Why Not reste près de son véhicule, il ne rentre pas dans les temples mais donne beaucoup d’informations au préalable.

Nous avons consacré notre première journée de visite aux temples qui se trouvent sur le grand circuit, en commençant par la découverte du majestueux Angkor Wat au lever du soleil. C’est donc à 4h du matin que le chauffeur est venu nous récupérer, nous sommes d’abord allés acheter nos pass pour 3 jours (on a pu constater que beaucoup plus de personnes optaient pour une seule journée de visite) puis nous avons rejoint l’entrée du temple Angkor Wat. Il est le point de départ de tout visiteur donc il y a du monde mais en ce mois de juin pas autant qu’on le craignait (c’est la basse saison touristique). Le spectacle du lever de soleil sur ce temple est grandiose, d’une incroyable beauté. Ce temple est une fierté nationale, il est même l’emblème des billets de banque du pays et représenté sur le drapeau national. On comprend cette fierté, il est immense, majestueux, son architecture est singulière.

Comme je l’ai dis précédemment visiter les temples est éprouvant, on marche beaucoup, il fait chaud même très chaud et puis il faut monter, descendre toutes ces marches hautes et irrégulières, ils devaient être musclés les khmers du Xème siècle! 

Le petit circuit s’étend sur 17km et le grand sur 26km. C’est impressionnant de découvrir les vestiges de cette civilisation et d’imaginer l’ampleur, la richesse que devait représenter cet empire, la vie qui devait y régner et que dire de tous ces hommes, ces femmes et ces milliers d’éléphants qui ont consacré leur vie à la construction de ces monuments des siècles durant.

Parmi les temples les plus célèbres : Angkor Wat, Angkor Thom qui comprend le Bayon, le Baphon et le Palais royal,  le Ta Prohm (lieu de tournage de certaines scènes du film Tom Raider), le Prasat Pre Roup, le Ta Som.

Aujourd’hui, après des siècles d’oublis, de gros travaux de restauration ont permis de reconstituer certaines ruines, d’autres sont en cours et on peut constater une réelle dynamique autour de ces travaux archéologiques. Ce site attire beaucoup de touristes, il représente une vraie manne économique pour Siem Reap et sa région.

En dehors des deux circuits nous avons visité d’autres vestiges : le Banteay Srey et le Banteay Samre.

Sur la route qui mène au premier nous avons pu admirer le travail d’artisans sculpteurs sur bois, découvrir la fabrication du sucre de palme et faire une marche dans une forêt luxuriante jusqu’à une rivière dont les roches ont été sculptées de nombreuses représentations bouddhiques.

Quelques conseils pour visiter les temples d’Angkor:

Démarrer sa journée de bonne heure (l’Angkor Wat est accessible dès 5h et les autres temples à partir de 7h, l’ensemble du site ferme à 17h30).

Se couvrir les épaules et les jambes (règle valable dans tous les temples), ces temples sont des vestiges et plus des lieux de cultes donc il n’est pas nécessaire de se déchausser (Ouf!).

Emporter de l’eau et de quoi se restaurer, les prix sur le site sont exorbitants (exemple le fried rice est à 8 dollars contre 2 dollars en ville).

Faire les circuits à l’inverse des aiguilles d’une montre (on croise moins de touristes et notamment moins de bus de chinois. Je n’ai rien contre les chinois attention! mais c’est juste les seuls à être en circuits organisés et à se déplacer en grands bus).

Revenir sur le site d’Angkor Wat dans l’après midi pour y prendre des photos sans la horde de touristes.

Nos trois journées de visite des temples d’Angkor nous ont enchantés au delà de nos espérances.

La ville de Siem Reap a su également nous séduire, il s’y mêle des airs de ville asiatique traditionnelle et de modernisme.

Le quartier en centre ville appelé Pub Street regroupe bon nombre de bars et restaurants implantés dans de jolies bâtisses coloniales. 

Nous avons flâné dans plusieurs petits marchés artisanaux de la ville.

Nous sommes allés à la rencontre des artisans de demain dans une école d’apprentissage qui privilégie l’accueil de jeunes issus de milieux défavorisés de tout le pays.

Nous avons assisté à une représentation de danses Apsara, ces spectacles de danses ancestrales étaient jadis réservées aux rois. 

Parmi les petites découvertes qui font plaisir :

La présence de quelques boulangeries à la française, un peu de bon pain c’est pas mal!

Un délicieux glacier (merci à Morgane et Johan pour le tuyau) le Gelato Lab.

Un petit restaurant qui est très vite devenu notre cantine le Tevy’s Place qui propose une cuisine locale délicieuse et à des prix tout doux, l’accueil est très souriant (entre 1,75 et 4 dollars les plats), une belle et émouvante histoire de famille à découvrir.

3 réponses sur “Notre séjour à Siem Reap à la découverte des temples d’Angkor :”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *