Les mille et unes couleurs de l’Inde

Ici, la couleur est partout, sur les murs des maisons, sur les magnifiques saris, sur les kolams dessinés à l’entrée des habitations en signe de bienvenue adressé à la déesse Lakshmi et même sur le charriot transportant les morts jusqu’à la crémation.

Lors de notre séjour haut en couleurs dans le Tamil Nadu, nous avons voulu en savoir un peu plus. Au delà de l’aspect esthétique que j’apprécie beaucoup, la couleur est ici un véritable langage. 

Usha, notre incroyable hôte de la guesthouse de Trichy a prit le temps de nous expliquer quelques subtilités de ce langage, car chaque couleur a sa symbolique et répond à certains codes.

Pour les tenues vestimentaires par exemple, certaines couleurs sont réservées à des évènements.

Le rouge est la plus importante de toutes, on y recourt pour les évènements importants de la vie: Pour son mariage, la femme d’Inde du sud porte son premier sari (contrairement au nord où la jeune fille en porte un dès la puberté) et ce sari est rouge, symbole de fertilité, d’amour. Elle a de la poudre rouge sur sa chevelure. C’est également de cette couleur que les nouveaux-nés sont revêtus. Les femmes sont enveloppées d’un tissu rouge lors de leur crémation. La couleur rouge est très présente dans les temples, c’est la couleur du sacré, elle incarne la vie, la chance, le bonheur. Les fidèles lancent de la poudre rouge sur les statues des divinités lors de la Puja (rites d’offrandes dans les temples).

La couleur jaune, selon sa nuance, incarne la pureté, la sainteté ou la lumière, le soleil, elle est également très présente dans la religion hindouiste, elle suscite le respect.

Quant à l’orange, en équilibre entre le rouge et le jaune, il représente le sacré de l’hindouisme, la spiritualité. C’est la couleur portée par les sadhous qui se consacrent à Shiva et renoncent à tout.

Le blanc est à la fois symbole de savoir, d’intelligence c’est la couleur adoptée par les politiciens pour leurs tenues, tout parti confondu. C’est la couleur du pouvoir mais aussi celle de la pureté, c’est la couleur portée par les brahmanes (la plus haute caste hindoue). Le blanc est également portée par les femmes lors de leur veuvage, c’est aussi la couleur dont on habille les mourants.

Le bleu incarne le courage et la détermination. C’est la couleur de Krishna, divinité qui protège l’humanité et détruit le mal. C’est la couleur de la sagesse divine.

Le vert représente la paix, la stabilité. Les saris verts sont généralement portés pour des festivités.

Le noir n’est pas bien considéré, il symbolise ce qui est laid, mauvais. Certains hindous dessinent un ou plusieurs points noirs sur le visage d’un nouveau né pour repousser le mal. Le noir est aussi la couleur des tenues des communautés de basses castes.

En fin d’année, de mi novembre à mi décembre, certains groupes, familles, choisissent de se vêtir de la même couleur et ce, pendant 45 jours, sorte de « carême ». Nous en avons beaucoup rencontrés durant notre séjour, généralement en rouge ou en jaune safran et certains groupes d’hommes en noir. Le noir est aussi la couleur que portent généralement les musulmans en Inde.

Je ne pouvais par faire un article sur les couleurs sans parler du drapeau indien avec ses trois bandes horizontales: orange pour l’hindouisme, le courage et le sacrifice, le blanc pour la pureté et la paix et enfin le vert pour  l’islam mais également pour la nature, la fertilité. Au milieu se trouve une roue, la « roue de la vie » et ses 24 rayons pour représenter les heures de la journée.

Avec ce feu d’artifice de couleurs dans leur quotidien, rien d’étonnant que les indiens célèbrent, chaque année, l’arrivée du printemps en se lançant des poudres colorées lors de la fête du Holi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *