De la Thaïlande au Myanmar, notre passage de frontière terrestre et nos 3 nuits à Hpa An:

Nous quittons Bangkok pour le Myanmar; nous avons choisi de passer la frontière par voie terrestre avant tout pour des raisons écologiques mais également économiques.

Nous prenons un bus (6,5 baths soit 0,18€ chacun) pour nous rendre à la gare routière de Mo Chit, quartier de Bangkok situé dans le nord de la ville. C’est samedi et le trafic est dense, à la gare c’est l’effervescence, les fêtes du nouvel an ( Songkran) approchent et les déplacements sont importants, on a d’ailleurs failli ne pas trouver de places de bus mais après avoir arpenté les différents guichets qui proposent des tickets pour la frontière birmane nous parvenons à nous en procurer. ( guichets: 21,23,25,33 et 35).

Vers 19h nous embarquons pour 9h de bus environ (580 baths soit 16€ chacun). Arrivés à Mae Sot, nous descendons et c’est en tuktuk que nous finissons le trajet jusqu’ au poste frontière (200 baths soit 5,5€ pour nous deux), où nous attendons jusqu’à 5h30 que le poste s’ouvre. Nous découvrons des centaines de thaïs et birmans qui comme nous attendent, et nous sommes 7 voyageurs étrangers. Une fois les formalités passées nous embarquons à 6 dans un taxi collectif avec Mr Beauty (je pense que c’est un pseudo) mais c’est ainsi qu’il se présente. Après négociations c’est pour 15000 Kyats par personne ( soit 8,80€) que nous effectuons les 3 heures de route (défoncée) jusqu’à notre première étape Hpa An.

La petite ville de Hpa An est réputée pour ses grottes sanctuaires, ses rochers karstiques, ses temples et monastères. Comme nous aimons prendre notre temps pour découvrir et observer la vie locale, nous avons choisi d’y rester 4 jours. 

En ce mois d’avril il fait très chaud et sec. Le pays, comme son voisin thaïlandais se prépare à fêter son nouvel an ( Thingyan). 

Nous louons un scooter avec notre guesthouse et visitons les différents temples et grottes des alentours. Nous pensions au départ louer des vélos mais les sites sont trop éloignés les uns des autres et de toute façon avec cette chaleur ….impossible.

Nous commençons par Kaw Ka Taung, une petite grotte avec une cavité au fond à laquelle on accède à quatre pattes.

Puis nous nous rendons à la grotte de Saddan (1000 kyats/ 0,60€) grandiose avec son temple majestueux et ses vastes galeries au bout desquelles nous finissons la visite, en barque.

Pour nous rafraîchir un peu, nous poursuivons vers Yae Ta Khon où une sorte de piscine a été aménagée pour le plus grand plaisir des jeunes birmans, je respecte les traditions locales et c’est toute habillée que je savoure ce moment de fraîcheur. Les jeunes filles se baignent avec leurs sarong et corsages colorés, certains garçons sont torse nu. Sur le site, en dehors de la saison sèche on peut y voir une cascade.

Notre journée se poursuit par la découverte du site de Kyauk Ka Lat avec son singulier monastère érigé sur un piton rocheux au milieux d’un lac (donation libre aux moines).

Nous terminons cette journée à la grotte historique de Kawgun (3000 kyats/1,80€), dont les parois sont parsemées de milliers de petites statuettes de bouddhas d’argile. Ce sanctuaire date du VII ème siècle.

Nous ne sommes pas allés à la grotte aux chauves souris ( envolées à la tombée de la nuit) car en ce moment les femelles sont en gestation et ne s’envolent pas ( ce qui m’arrange assez à vrai dire).

Cette journée nous a permis de découvrir également la campagne environnante avec ses vastes rizières (sèches actuellement) et ses villages aux maisons en bois sur pilotis…

Le lendemain, nous avons mis le réveil à sonner très tôt pour faire la randonnée jusqu’au Monastère du Mont Zwekabin, il fait très chaud et il vaut mieux marcher le plus possible avant le lever du soleil. Il y a 2 accès possibles: un par le jardin Lumbini (près de la piscine de Yae Ta Khon) et l’autre plus court mais plus raide au nord du mont. Nous découvrirons en chemin que nous sommes sur ce dernier…. mes cuisses s’en souviennent! Au sommet, la vue est à couper le souffle sur toute la région de Hpa An, une stupa trône au centre du monastère. Après une petite pause et un petit bol de noddles, nous voilà repartis pour redescendre les quelques 3741 marches… il est 10 h et le soleil brûle, nous croisons quelques singes assez agressifs ( ils cherchent à récupérer de la nourriture). Le bémol de cette marche est d’ailleurs l’invasion de déchets plastiques en tout genre qui jonchent le sol. Il y a bien quelques panneaux qui indiquent de ramener ses déchets mais…. 

Le dernier jour, nous décidons de découvrir Hpa An au petit matin, nous aimons découvrir l’animation de cette petite ville avec ses marchands ambulants, ses femmes qui transportent leur panier chargé de fleurs, de fruits et légumes sur leur tête. 

Le marché est un lieu que nous apprécions particulièrement avec son mélange de fruits, légumes, d’épices et de poissons séchés….

Une balade le long de la rivière au coucher du soleil jusqu’au marché de nuit font également partis des belles découvertes à Hpa An. C’est d’ailleurs sur ce marché que nous avons mangé tous les soirs, des repas simples mais bons et variés, pour des sommes vraiment dérisoires ( de 500 à 2000 kyats par personne/ de 0,30€ à 1,20€)

Nous avons également mangé dans deux petit boui-boui en ville: un est situé en face de l’Hotel Parami et l’autre face de la Pagode They Tha Man Aung ( le Shew ma gyi restaurant).

Notre Guesthouse à Hpa An: Than Lwin Pyar Guesthouse (sur Booking): elle est très bien située, le personnel est adorable et de bon conseil, le petit déjeuner est copieux et correct ( inclu dans le prix de la chambre) . La chambre double est entre 14 et 17€. (Grandes chambres avec salle de bain privée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *