Le bilan de notre séjour au Laos :

Autant rentrer directement dans le vif du sujet, ce pays d’Asie tout en longueur niché entre la Thaïlande et le Vietnam a été un véritable coup de coeur pour nous! Nous l’avons traversé du nord au sud et y sommes restés 30 jours (le temps complet du visa). Nous sommes arrivés par la frontière thaïlandaise de Chiang Kong / Huey Xai (coût du visa: 30$).

Itinéraire :

J1 : Nous passons la frontière terrestre jusqu’au village de Huey Xai où nous passons notre première nuit laotienne.

J2 : Nous embarquons sur un bateau pour une journée de croisière sur le Mékong au milieu d’un joyeux bazar de touristes, locaux, marchandises, scooters. C’est à Pakbeng que nous passons notre deuxième nuit. 

J3 : A Pakbeng nous passons la journée au Mekong Elephant Park (55€ par personne), un sanctuaire très respectueux qui permet d’observer les pachydermes, d’en apprendre sur leur mode de vie, leur comportement et sur la vie de cornac.

J4 : Nous reprenons place sur un bateau pour une journée de navigation vers la ville de Luang Prabang que nous atteignons en fin d’après midi. (Coût du slow boat de la frontière à Luang Prabang: 15€)

J5,6,7 : Nous découvrons la jolie ville coloniale de Luang Prabang et son architecture, au programme: visite de plusieurs temples disséminés dans la ville, balades dans les rues au bord de la rivière et du Mékong, découverte en scooter de la cascade de Kuang Xi (2€ l’entrée) et de son centre de préservation d’ours bruns, visite d’une ferme bio avec repas chez l’habitant chez Fasai Garden, montée au Mont Phusi au coucher de soleil, visite du marché de nuit et de sa street food, découverte du Tak Bat, l’offrande matinale aux moines.

J8,9,10 : Nous prenons un mini van (8€) pour nous rendre au nord du pays dans le village de Nong Khiaw au bord du Mékong et en profitons pour passer une journée, accompagnés d’un guide à : explorer les bords du Mékong en bateau, découvrir une grotte ayant servi d’abri pendant les bombardements américains de la guerre du Vietnam, se balader dans des villages et notamment celui de Muong Noi, faire une marche et se baigner dans un bassin avec une cascade. (agence Tiger Trail à Nong Khiaw: 25€/ personne repas compris).

J11 : Nous repartons en mini van vers Luang Prabang où nous passons une dernière nuit.

J12,13 : Nous allons à Vang Vieng en mini van (9€) et parcourons en scooter la campagne environnante, ses coins de baignade appelés lagoon et ses paysages aux multiples monts karstiques.

J14 : Nous prenons un bus pour la capitale Vientiane (5€) et nous baladons dans la ville.

J15,16 : Nous partons en bus à Kong Lor (16€) et en profitons pour visiter en barque la magnifique grotte de 12km de long (6€) et faire une balade le long de la rivière au  milieu des enfants, des pêcheurs, des buffles et des milliers de papillons.

J17 : Nous partons pour Savannakhet (2 tuktuks et un bus), une ville aux larges rues abritant quelques bâtisses coloniales.

J18 : Nous prenons un bus pour Pakse (6€), cette ville est le point de départ de la boucle à moto sur le plateau des Bolovens.

J19,20,21,22 : Road trip en moto sur le Plateau des Bolovens (Cf l’article dédié à cet itinéraire).

J23 : Nous découvrons en scooter la petite ville de Champassak traversé par le Mékong et surtout son temple le Vat Phou (datant du Xème siècle, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco). Nous passons une dernière nuit à Pakse.

J24,25,26,27,28,29 : Nous prenons un bus puis un bateau (7€) pour nous rendre aux 4000 îles et plus précisément sur l’île de Don Khone où nous nous reposons, au programme: farniente dans notre petit bungalow et dans le hamac, sortie kayak d’une journée en groupe avec un guide à la découverte de cascades, de la flore, des dauphins d’Irrawaddy, découverte des chutes de Liphi, balade à vélo sur l’ile de Don Khone et de Don Det.

J30 : Nous quittons ce petit havre de paix encore une fois en bus pour nos rendre à la frontière de notre prochaine destination, le Cambodge.

Nos hébergements:

A Huey Xai : Sabaidee Guesthouse (12€), une guesthouse propre, simple, très correcte pour une courte étape.

A Pakbeng :  Pakbeng Guesthouse (10€), un petit établissement familial plutôt sommaire, il a l’avantage d’être situé près du quai d’embarquement.

A Luang Prabang: Sakura Wood House (9€), la chambre est propre mais très petite, la décoration est vieillotte, pour le prix dans cette ville touristique il reste correct.

Soutikone Place 2 (9,50€ avec le petit déjeuner), un bon rapport qualité prix, la chambre est grande, propre et confortable.

A Nong Khiaw : le Nong Khiaw Riverside (25€ petit déjeuner compris), un établissement très joli avec des bungalows qui surplombent le Mékong et une vue magnifique depuis leurs terrasses.

A Vang Vieng : Le Magic Monkey Garden (13€) est situé à l’écart de l’agitation de la ville mais suffisamment près pour se déplacer à pieds, il a une piscine d’eau salée petite mais agréable, les chambres sont minimalistes mais confortables. 

A Vientiane : le Thawee guesthouse (13€ petit déj compris), l’accueil est désagréable, l’établissement est médiocre ( sale, vieux) bref je déconseille!

A Kong Lor: Le Spring River Resort ( 13€ le bungalow côté jardin), l’établissement est bien conçu au coeur d’une végétation luxuriante, les bungalows sont très agréables, un très bon rapport qualité prix. Les repas y sont très bons (un peu chers pour la moyenne du pays). L’accueil est sympathique.

A Savannakhet : le Sala Thongyon ( 9€ petit déjeuner compris) est une petite guesthouse familiale à l’accueil chaleureux à l’écart de la ville qui propose de petits bungalows en bois autour d’un joli jardin où gambadent des lapins). C’est un bon rapport qualité prix.

A Pakse : L’Hostel 1918 (5€ le lit) est une auberge de jeunesse à la décoration très soignée, les dortoirs sont propres, confortables, les sanitaires  bien conçu et l’espace commun agréable.

Sur la boucle du Plateau des Bolovens:

A Tad Lo : Palamei Guesthouse (10€) est un établissement familial qui propose des bungalows avec une jolie vue sur la campagne environnante. L’accueil est chaleureux ( présence d’une jeune française en Workaway).

A Tad Houa Khon : Le PS Garden (6€) toute petite structure familiale qui propose des chambres sommaires mais correctes pour une courte étape. En saison touristique des tentes sont installées sur de petits plateaux qui surplombent la rivière avec une vue sur la cascade.

A Tad Tayiscua : Le Tad Alang Homestay (10€ la chambre) est situé en bord de rivière, près de la cascade Tayiscua, son espace commun est agréable, avec des transats, on y mange plutôt bien. Il y a différentes catégories d’hébergements (dortoirs, chambres doubles avec salle de bain commune). Les chambres sont simples mais correctes.

A Don Khone (4 000 îles) : Le Boun Phan (8€ le bungalow) est une petite structure familiale qui propose des bungalows simples, sommairement agencés mais très agréables ( surplombe le Mékong), chaque bungalow possède sa petite terrasse avec ses hamacs.

Quelques restos que nous avons appréciés : 

A Luang Prabang : Le Tamarind Tree est un petit resto sans prétention en bordure du Mékong, il ne faut pas y aller pour le sourire de la patronne ni du serveur on y a mangé 3 fois et on l’attend encore… il ne faut pas non plus être trop exigeant en décoration mais on y mange très bien pour un prix très correct (environ 3€ plat+boisson).

Le Bouang, restaurant fusion joliment décoré et à la cuisine raffinée, bon c’est du fusion donc un peu cher pour un budget backpacker (environ 10€ par personne pour un plat et une boisson).                                             

A Kuang Xi waterfalls : repas chez l’habitant à Fasai Garden, repas typique, bio, simple.

A Vang Vieng : Le Happy Mango est un petit restaurant qui propose des plats thaïlandais.

A Kong Lor : le restaurant de notre hébergement le Spring River Resort. 

A Pakse : bon ce n’est pas de la cuisine typique du Laos mais en voyage ça fait aussi du bien de retrouver des saveurs familières alors quoi de mieux qu’une bonne pizza italienne de chez Dok Mai Lao Trattoria Italiana. C’est dans cette ville qu’on a découvert une très bonne boulangerie tenue par un français : la Boulange.

A Don Khone : Chez Fred et Léa est tenu par un français et sa compagne laotienne, très proche de notre hébergement sur l’île, ce petit restaurant a été notre cantine durant les quelques jours passés aux 4000 îles.

Un petit point sur le budget:

Nous avons passé 30 jours au Laos et avons dépensé 1505,40€ soir une moyenne de 25,10€ par jour et par personne, ce qui est légèrement au dessus de ce que nous pensions mais faut dire qu’on s’est fait quelques petits extras.

Nos coups de coeur au Laos :

La douceur de vivre des habitants et la beauté des paysages sont incontestablement les aspects du pays qui nous ont le plus séduit.

Nous avons souvent loué un scooter et le sentiment de liberté et d’autonomie que cela procure nous a beaucoup plu.

Les 2 journées de traversée du Mékong pour rejoindre Luang Prabang sont des moments forts de notre voyage. Le moment de partage d’un repas à bord avec des femmes laotiennes et la rencontre de Sonia, une voyageuse française y sont certainement pour beaucoup mais également la découverte d’une vie simple, rythmée par le fleuve.

La journée passée au sanctuaire pour éléphants Mekong Elephant Park restera à jamais gravée dans nos mémoires (cf la vidéo youtube dédiée).

La ville coloniale de Luang Prabang a un charme tout particulier auquel nous ne sommes pas restés insensibles.

Les chutes de Kuang Xi et leurs eaux turquoises sont magnifiques, un conseil : y aller de bonne heure vers 8h30/9h, avant l’arrivée des bus de touristes chinois. Il faut compter 45mn de scooter depuis Luang Prabang.

Le nord du pays et ces villages au bord du Mekong (Nong Khiaw, Muong Noi) mérite le détour et nous y serions bien restés plus longtemps. 

La grotte de Kong Lor est un site d’exception impressionnant qui nous a beaucoup plu.

Les 4000 îles, ce havre de paix est unique, nous avons beaucoup apprécié y séjourner et nous y reposer.

Au Laos, nous avons également fait de belles rencontres, Sonia, Blue, François, Andréa, Johan, Morgan et Selim.

 Ce pays comme je l’ai déjà dis a été un véritable coup de coeur pour nous, nous y reviendrons pour prendre plus de temps dans le nord et parcourir la région de Thakhek pour faire la boucle en moto qui d’après les témoignages que nous avons eu, est magnifique.

La boucle des Bolovens au sud du Laos :

C’est en bus que nous arrivons dans la petite ville de Pakse, point de départ de la boucle du plateau des Bolovens. Nous avons trouvé une auberge de jeunesse très chouette avec une jolie déco et un dortoir aux lits confortables (5€ le lit).

Nous y retrouvons Sonia que nous avons rencontrée sur le bateau lors de notre passage de frontière sur le Mékong et avec qui nous avons partagé depuis des moments sympas à Luang Prabang et nous faisons la connaissance de Selim. Nous avons décidé de faire cette boucle à moto sur 4 jours ensemble, c’est plus sympa. 

A Pakse, nous louons les motos chez Miss Noy où tous les soirs à 18h, Yves, un belge sympathique, accompagné de sa compagne laotienne Noy, propose une rencontre, un briefing sur le circuit de la boucle avec les différentes étapes possibles, il donne beaucoup d’informations,  des conseils et nous met en garde sur les portions de routes potentiellement dangereuses ( circuler à plusieurs est mieux en cas de panne mais aussi pour dissuader d’éventuels agresseurs, voleurs). On a décidé de parcourir la grande boucle qui se fait généralement sur 4 jours, il y a un circuit plus court qui, lui, est faisable en 2. En louant chez Miss Noy , on n’est pas obligés de préciser le nombre de jours de location donc on verra bien… (location de la moto: 5€ par jour).

 Le lendemain matin, on dépose nos gros sacs à dos chez Miss Noy, nous emportons le strict minimum dans nos petits sacs. Pour bien démarrer la journée rien de tel qu’un bon petit déjeuner et ça tombe bien parce qu’à Pakse, un boulanger français est installé et on va pouvoir manger du bon pain frais et même de délicieuses petites brioches! On récupère ensuite nos bolides et nous voilà partis. On est en saison sèche au Laos et Yves nous a averti certaines cascades ne seront pas spectaculaires. Nous décidons de faire un premier arrêt à la plantation de café bio de Mr Vieng, nous dégustons bien sûr le fruit de son travail et il nous fait visiter sa plantation (1,50€). 

Nous poursuivons notre route qui traverse des plantations de café, de manioc et de maïs. C’est dans l’après midi que nous arrivons au charmant village de Tad Lo. Nous trouvons un joli bungalow pour la nuit avec une superbe vue sur les champs et les buffles d’eau à Palamei Guesthouse (7€ la nuit), on y rencontre de nouveaux voyageurs et passons tous ensemble une soirée très sympa autour d’un bon repas ( un buffet pour 2€ chacun) et de quelques bières.

Le lendemain nous allons découvrir les cascades des environs, tout d’abord celle de Tad Lo à pieds puis en moto nous découvrons la cascade de Tad Soung, son débit n’est pas très important en cette saison mais nous décidons d’aller à son sommet qui nous offre une magnifique vue sur toute la campagne environnante.

Après être repassés à la guesthouse pour récupérer nos sacs nous roulons pendant 30mn jusqu’à un petit village pour rencontrer Mr Hook (dit Captain Hook). Lors du briefieng, Yves nous a averti: il faut être prêts à découvrir une ethnie aux coutumes et aux moeurs très loin de notre société occidentale….

Le village est en retrait de la route, on paye un droit d’accès (0,50€), Mr Hook propose deux visites par jour une vers 9h30 et une à 13h30 (1,50€), l’argent récolté par les visites, l’homestay, la vente de repas et boissons revient à la communauté de ce village animiste.

On est vite dans « l’ambiance » en arrivant: dans la cour de la maison il y a beaucoup de monde, d’enfants. Tous fument du tabac mélangé à de l’eau et du sucre de canne dans une sorte de bang en bambou. On voit des enfants fumer, on n’est pas forcément très à l’aise. On démarre la visite avec Mr Hook et bien sûr d’autres voyageurs. Mr Hook parle très bien anglais, il nous fait découvrir ses différentes cultures agricoles et notamment celle du café ( il est intarissable sur le sujet), il nous parle des plantes médicinales que son peuple utilise au quotidien. Ceux qui le souhaitent (pas nous!) goûtent aux fourmis rouges, il paraît qu’on y retrouve des saveurs citronnées, bon on n’a pas goûté par contre on a senti…pouah!!! Quelle horreur, un mélange d’ammoniaque et de vinaigre…. Mr Hook nous explique des techniques de chasse et de pêche, c’est très interessant de découvrir un peuple aussi proche des ressources offertes par la nature. Il nous parle de leurs croyances animistes, du culte des esprits et des rituels (et parfois, sacrifices d’animaux) qui accompagnent leur vie.  Mr Hook nous raconte également certaines légendes pour expliquer leurs croyances et pratiques. Ici, les enfants fument le bang dès l’âge de 3 ans, la fumée chasse les moustiques mais aussi les mauvais esprits….

 Ce peuple est polygame et toute la famille vit sous le même toit, les filles se marient très jeunes (vers 8 ou 9 ans) et enfantent dès la puberté. Mr Hook n’a pas suivi toutes ces pratiques, il est allé à l’école, a refusé l’épouse imposée par son père et il n’a pas plusieurs épouses, il n’est donc pas apprécié par tous. Nous traversons le village discrètement mais malgré tout le malaise est palpable. Nous repartirons de cette rencontre chamboulés, des réflexions et interrogations plein la tête…

Nous reprenons la route, les paysages défilent et la nuit approche lorsque nous arrivons près de la cascade Tad Houa Khon dans la guesthouse P.S Garden pour notre deuxième nuit (6€ la nuit). Demain c’est à 6 que nous poursuivrons car Johan et Morgane que nous avons rencontré dans le nord et retrouvés plusieurs fois depuis, nous rejoignent. 

Le lendemain nous reprenons la route tranquillement jusqu’à la cascade Tayicsua, la piste n’est pas facile à certains endroits. Nous arrivons dans l’après midi et découvrons un beau gîte tout en bois au bord de la rivière, c’est ici que nous passerons notre 3ème nuit, au Tad Alang Homestay (10€ la chambre) mais il faudra attendre le lendemain pour faire la marche jusqu’aux différentes cascades car il pleut…. 

Le chemin pour s’y rendre est très pentu et la pluie de la veille rend l’exercice difficile, ça glisse! nous ne verrons pas les 5 cascades mais celle que nous avons vu était déjà très sympa.

Nous poursuivons notre route, traversons la petite ville de Paksong, ici il fait beaucoup plus frais. Nous arrivons à la cascade Tad Yuang, le site est très aménagé (chemin bétonné, aire de pique nique, restaurants….) et comme c’est le week end il y a du monde, la cascade en elle même est jolie mais l’aménagement autour ne nous séduit pas vraiment.

Nous nous arrêtons pour manger, ben oui il faut bien de temps en temps… et rencontrons un vieux monsieur laotien qui parle très bien français et se présente à nous comme « le berrichon du Mékong », il a vécu une grande partie de sa vie en France dans le Berry et depuis sa retraite il a décidé de revenir dans son pays, il nous fait goûter son lao lao (alcool de riz) qui n’est pas terrible pas plus que la cuisine de son restaurant (rater des noodles en Asie il fallait le faire!).

Nous continuons notre route vers une dernière cascade, la Tad Fane, beaucoup plus tranquille au coeur d’une végétation préservée.

Nous rentrons ensuite sur Pakse, la boucle est bouclée ah! ah! ah!

Nous avons bien apprécié ces 4 jours sur le plateau des Bolovens, les paysages ne varient pas énormément mais on y a découvert une vie rurale et de belles cascades. Sonia qui a fait également la boucle de Thakhek précédemment nous dit que les paysages y sont plus beaux, pas grave ça nous donnera une bonne occasion pour revenir au Laos!