Bilan de notre séjour dans le sud Vietnam :

Lors de notre précédent voyage d’un mois au Vietnam, nous avions consacré peu de jours à la région du Delta du Mékong mais avions vraiment apprécié les paysages et la quiétude qui règne sur les bouts de terre formant des îles entourées par les canaux de circulation (les arroyos).

Ce voyage nous donnait l’opportunité d’y revenir et c’est en bus depuis le Cambodge (Phnom Penh) que nous sommes entrés dans le pays pour une dizaine de jours (Visa gratuit pour les séjours de moins de 15 jours). Il y avait d’autres options possibles depuis le Cambodge (Kampot en bus ou en bateau pour aller directement vers des villes du Delta comme Can Tho par exemple). Etant à Phnom Penh c’est à Ho chi Minh que nous sommes arrivés au Vietnam. C’est dans une petite guesthouse au coeur des ruelles du centre ville que nous avons posé nos sacs pour deux jours, accueillis chaleureusement par la charmante Kim (Best Hotel Cafe Saigon, 11€ la chambre avec salle de bain privée).

Après avoir flâné dans le quartier et retrouvé nos marques dans les rues, places et marchés animés, nous avons pris un bus pour la ville de Cantho, plus grosse cité du Delta du Mékong (3h de bus /7€). Nous avons choisi un hébergement à l’écart de l’agitation, en bordure des canaux, le Dan Sinh homestay qui propose des bungalows traditionnels en bois sur pilotis pour 7,50€ la nuit).

La ville de Cantho possède le plus grand marché flottant du pays, le marché de Cai Rang que nous voulions découvrir. Qui dit marché flottant dit lever à l’aube car les affaires se négocient dès 4h du matin et il n’est pas question de louper le ballet des nombreux bateaux chargés de bananes, ananas ou légumes,  et l’effervescence des négociations qui s’y passent.

Après nos déambulations au marché et quelques dégustations, nous avons pris un petit déjeuner vietnamien dans un des bars flottants installés sur le fleuve, puis visité le marché sur terre.

Ensuite, c’est dans un atelier que nous avons découvert la fabrication des feuilles de riz ( pour confectionner les délicieux nems ou rouleaux de printemps).

C’est par l’intermédiaire de notre hôte que nous avons effectué cette sortie très interessante et bien organisée (coût de la sortie 11€ par personne). Hormis cette sortie en barque nous avons emprunté des vélos à notre guesthouse et sillonné les chemins étroits dans le dédale des arroyos et villages autour de notre guesthouse. Comme j’ai la dengue ( contractée au Cambodge), nous apprécions de nous poser, l’atmosphère des lieux est tout à fait propice à la détente.

Après la région de Cantho, c’est Anh Binh que nous avons choisi comme deuxième escale dans le Delta et c’est en voiture partagée et pour 7€ que nous effectuons le trajet. Nous logeons à Ba Linh homestay (19€ la chambre très cosy avec le petit déjeuner compris).

Anh Binh est aussi très joli et tranquille et c’est encore une fois en selle que nous parcourrons les environs sans autre but que celui de découvrir la vie locale et les sourires des enfants toujours accompagnés de « Hello » à notre passage.

Après deux jours paisibles dans ce décor luxuriant nous partons en moto taxi puis en bus vers Ben Tre pour nous rendre dans une famille qui nous avait chaleureusement accueillie huit ans plus tôt, sur l’île de la Licorne (Thoi Son): Hai Den House. (29€ la chambre plutôt sommaire, avec petit déjeuner et repas du soir très bons et copieux).

C’est l’Anniversaire d’Alex et nos hôtes le découvrent en prenant nos références sur le passeport. Nous avons été choyés avec un repas exceptionnel, un gros gâteau et de beaux moments de partage. 

Cette homestay fonctionne uniquement par le bouche à oreille ( ils ne sont ni sur Booking ni sur Agoda) mais ne reçoivent qu’occasionnellement, en raison de problème de santé. Il fait très chaud et je ne me sens pas suffisamment en forme pour explorer plus loin que le verger de la guesth et les environs proches. L’île est très agréable et les hôtes prêtent des vélos pour la découvrir ( nous l’avions fait en 2011).

Après deux jours passés dans cette famille nous partons en taxi pour Mytho ( 2,50€) puis en bus pour Ho Chi Minh (2,30€ pour 2h de transport) et retournons chez Kim pour finir cette petite étape vietnamienne et retrouvons les joueurs de plumfoot (Da Cau en vietnamien) sur la place centrale. Le Da Cau est un sport asiatique très présent au Vietnam, il consiste à s’envoyer un genre de volant de badmington avec le pied (le dessus comme le dessous du pied) et le torse. Ce sport se pratique dans la rue, sur les places surtout, en équipe, en cercle aussi. Il y a même des compétitions de plumfoot. C’est impressionnant à observer.

Lors de notre séjour dans le Delta du Mékong nous avons toujours mangé dans nos hébergements, à Ho Chi Minh nous avons découvert le Royal Saïgon qui propose une bonne cuisine vietnamienne, on a surtout mangé dans des food court installés dans la rue. Il n’est pas difficile de se régaler au Vietnam, la cuisine est tellement savoureuse! 

Pour conclure, un petit point budget s’impose: 

Nous avons dépensé en moyenne 19€ par jour et par personne durant nos 10 jours au Vietnam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *