Bilan de notre séjour au Cambodge :

Avant de vous partager notre itinéraire et quelques bonnes adresses et autres, il est nécessaire que je commence ce bilan par quelques explications, réflexions et même ressentis sur ce séjour.

Puisque nous sommes sans guide de voyage, on essaie de préparer un peu les étapes en s’inspirant d’autres voyageurs, de leurs avis, leurs coups de coeur etc…. mais on est tous différents et ce qui va plaire à certains ne va pas convenir à d’autres et puis il y a certains paramètres à prendre en compte : les pays changent au fil des ans, le tourisme évolue, la période du voyage et donc la météo sont aussi à considérer … bref tout ça pour vous dire que notre séjour dans ce pays a été en demi teinte. Nous avons essayé de comprendre quelles en étaient les raisons, je vous partage ici quelques unes de nos réflexions….

C’est avec une pointe de nostalgie que nous avons quitté le Laos, ce pays nous a enchanté alors peut être que nos attentes étaient trop élevées en arrivant au Cambodge. Nous pensons également avoir fait quelques erreurs sur l’itinéraire. La gestion ou plutôt la non gestion des déchets dans ce pays est catastrophique (hormis à Siem Reap) et l’ omniprésence de déchets plastiques nous a vraiment déplu. Pour finir, et nous avons conscience que ce problème est également présent dans d’autres pays d’Asie (ou autres) mais la présence du tourisme sexuel vient également noircir le tableau de nos impressions sur le pays. 

Evidemment tout ceci est notre petite expérience de 25 jours dans le pays.

Bon maintenant, place à l’itinéraire :

J1 à J7 : Après avoir passé la frontière du Laos et pris deux vans (changement à Stung Treng), nous arrivons à Siem Reap où nous passons une semaine à la découverte de la région et des célèbres temples d’Angkor (cf l’article détaillé dédié à cette étape).

Le ticket que nous avons pris à Don Khone ( 4000 îles au Laos) comprend tous les transports en vans jusqu’à Siem Reap. (23€ environ).

J8 et J9 : Nous prenons un bus pour Battambang (6€). Il est important de préciser que nous avions initialement prévu de joindre ces deux villes par bateau mais on est en fin de saison sèche et cela n’était pas possible… Nous avons été déçus par cette ville et sa campagne que nous avons parcouru en scooter, Les maisons coloniales de Battambang ne présentent pas, à nos yeux, un grand attrait. L’intérêt de cette région est la découverte du lac Tonle Sap et des villages flottants mais en cette saison….

J10 : Nous décidons de quitter cette région pour aller en bord de mer (bientôt trois mois que nous avons quitté la Réunion et le manque commence à se faire sentir ! ). Nous prenons un bus pour nous rendre à Sihanoukville (environ 9H de voyage, pour 20€), on aurait dû faire ce trajet de nuit ça nous aurait éviter de voir l’horreur. Je vous explique tout ça. Bon pour commencer on arrive sous des pluies diluviennes et le tuktuk qui nous amène à notre guesthouse située près de la plage, traverse la ville, les routes sont défoncées (beaucoup de camions passent par là car la ville a un grand port maritime), des montagnes de déchets jonchent le sol et flottent dans les ruisseaux crées par la pluie. La ville est en plein chantier, les investisseurs chinois construisent des hôtels et des casinos, il y a des grues partout. Pour couronner le tout, nous débarquons dans une guesthouse plutôt glauque et humide en bord de plage (parsemée de déchets ménagers), l’accueil n’est pas terrible… Bon on est loin de l’image de la plage paradisiaque là, vous la sentez la grosse déception? Alors le lendemain matin quand on a vu le ciel grisâtre et les gros nuages on a décidé de partir dans le sud du pays et nous n’avons pas tenté d’aller sur l’île de Koh Rong Samloem comme c’était prévu.

J11 à J14 : Nous prenons un bus pour Kampot (escale à Phnom Penh, 5€). La ville est réputée pour ses bâtiments coloniaux (certains sont en état d’abandon, d’autres sont restaurés plus ou moins bien et transformés en commerce ou restaurant), bref pas de coup de coeur pour la petite ville de Kampot.

La région est réputée pour sa culture du poivre, nous avons visité le domaine appelé La Plantation, on a passé une super journée dans cette exploitation bio (poivres à différents stades de maturation et diverses épices), le projet permet à tout un village de vivre, une école a été construite. On est contents d’avoir découvert cette belle initiative, le site et ses environs sont magnifiques.

Durant notre séjour à Kampot nous sommes allés sur la montagne de Bokor, une ancienne station climatique, on n’a pas trouvé les paysages particulièrement beaux, les vestiges d’anciens hotels ou sanatorium laissés à l’abandon donne un caractère un peu étrange au site.

La campagne autour de Kampot est plutôt agréable avec sa rivière et ses mangroves.

J15 à J17 : Nous quittons Kampot pour la petite ville balnéaire de Kep (environ 30mn de trajet, 2€) et là c’est encore une déception…. la plage est bondée de monde, la couleur de l’eau n’est pas très engageante et la vision des égouts qui s’y déversent pas trop loin n’arrange rien. Tôt le matin, on a sillonné le marché de poissons et surtout de crabes ( le crabe bleu de Kep est réputé, il est cuisiné avec une sauce au poivre de Kampot, on a goûté, on a apprécié).

Nous avons pris un bateau (9€ l’aller retour) pour nous rendre sur Rabbit Island (île des lapins). On avait entendu parlé de ce bout de terre comme d’une île paradisiaque, alors oui la plage sur laquelle on débarque est plutôt agréable mais il ne faut surtout pas s’éloigner de là…. la gestion des déchets est encore une fois anarchique et on découvre l’envers du décor en se baladant, des décharges d’ordures à peine dissimulés derrière les bungalows et sur le sentier qui parcourt l’île.

J18 à J22 : Nous prenons un bus pour nous rendre à Kampong Cham (13€), cette petite ville au bord du Mékong n’est pas touristique, elle est typique, plutôt calme et la campagne des alentours est jolie (villages traditionnels, temples…). Sous les conseils de notre ami François, nous avons décidé de passer quelques jours dans une guesthouse au sein d’une ONG (OBT: Organization for Basic Training) située dans le petit village de Chiro, proche de Kampong Cham. Cette ONG créée en 2007 par Sophal, un habitant de Chiro, a pour mission principale de favoriser l’accès à une meilleure éducation pour les enfants et d’améliorer la vie des habitants de ce village très pauvre. Près de 400 enfants viennent à OBT dans l’après midi (après l’école publique) pour prendre des cours d’anglais, math, informatique et musique/danse (des spectacles sont organisés dans des hôtels de la capitale ou dans la région). OBT a également mis en place des projets autour du ramassage de déchets et  du recyclage de plastique (fabrication de briques avec du sable et du plastique, fabrication de carburant pour les engins agricoles). La gestion de bungalows, de nuits chez l’habitant ainsi qu’un restaurant d’application permettent à certains jeunes de s’initier aux métiers de l’hôtellerie (partenariat avec des écoles du pays).

Nous avons passé un agréable séjour dans ce village. On a rencontré quelques volontaires mais on est arrivés en pleine épidémie de dengue et 8 des 11 volontaires étaient absents (hospitalisés ou rentrés dans leur pays). Pour la petite histoire, je ne le saurai qu’une semaine plus tard mais c’est ici que j’ai attrapé la dengue (Les symptômes sont apparus au Vietnam).

J23 à J25 : Nous prenons un bus pour Phnom Penh (4€) Nous avons choisi de loger dans le quartier proche du marché central bien placé, le quartier est animé sans être trop bruyant non plus.

Nous avons profité de ce séjour pour faire quelques achats et visiter le Musée du génocide (7€), l’ancienne prison S21, ce musée retrace les horreurs vécues dans ces bâtiments sous la dictature communiste des khmers rouges entre 1975 et 1979. La visite est éprouvante, les témoignages (en audio guide) sont saisissants, émouvants.

Les cambodgiens pansent encore les cicatrices de ce lourd passé.

Au terme de ce séjour, nous prenons un  bus à la gare centrale jusqu’à notre prochaine étape Ho Chi Minh au Vietnam (environ 9€).

Nos hébergements :

A Siem Reap : Hotel Cashew Nut Villa (13€ la nuit), il est dans un quartier assez calme tout en étant proche des restos et bars de la ville. La chambre est simple et correcte, il y a une petite piscine (appréciable après les longues journées de visite des temples). L’accueil est agréable.

A Battambang : Le Lucky Hotel (4,50€ la nuit), très correct pour le prix, il y a une piscine intérieure bon pas terrible faut le dire, on ne l’a pas testée. 

A Sihanoukville :  la guesthouse « chez Paou » (8€ la chambre avec salles de bain communes), elle est située  sur la plage de Otres, l’accueil était plutôt froid et la chambre médiocre.

A Kampot : My Parents Guesthouse (10,50€ la chambre) est tenue par une famille très accueillante, la chambre est très agréable ainsi que l’environnement (joli jardin potager). La guesthouse est à l’extérieur de la ville, il vaut mieux avoir un scooter pour se déplacer.

A Kep :  Man groove Guesthouse (9€) n’est pas très bien située, il y a des vélos à disposition mais leur état est vraiment pitoyable. La chambre est correcte, l’espace commun est agréable, il y a une piscine hors sol, l’accueil est plutôt convivial, très décontracté….

A Rabbit Island : bungalow près de la plage tenu par Simone (7€ prix négocié), c’est simple, l’environnement est sale (déchets ménagers partout derrière les bungalows).

A Chiro (village proche de Kampong Cham) : ONG OBT Chiro ( 8,50€ la nuit), notre bungalow sur pilotis est grand et très agréable, il y a deux terrasses. (Tous les bungalows sont différents).

A Phnom Penh : Le Billabong Hotel ( 23€), auberge de jeunesse avec une grande piscine et un espace commun convivial, la chambre est très bien, propre et confortable.

Quelques bons restaurants :

Bon clairement la cuisine cambodgienne ne nous laissera pas un souvenir impérissable mais on a quand même dégoté quelques bonnes adresses.

A Siem Reap: le Tevy Place est rapidement devenu notre cantine, la cuisine cambodgienne est excellente et à des prix très abordables (2/3€ le plat). Belle découverte, l’accueil y est chaleureux.

Ce n’est pas un restaurant mais on a mangé de très bonnes glaces à Gelato Lab dans le coeur de ville de Siem Reap.

A Battambang: Le Nary Kitchen, la cuisine locale est de qualité ( ils proposent des cours de cuisine).

                         Le Coconut Lili : Ce restaurant local  se trouve à coté du Nary Kitchen et on peut également y prendre des cours de cuisine, on y a très bien mangé.

A Kampot : Le Kampot Seafood and Pepper est tenu par un français, la cuisine est raffinée (beaucoup de poissons et fruits de mer), les prix sont un peu élevés pour un portefeuille de backpackers (environ 7/8€ le plat).

                  Le restaurant de La Plantation, on y a très bien mangé, on a eu la chance de discuter avec les patrons qui nous ont offert du vin et fait goûter certaines spécialités. Tout est bio. Le cadre est magnifique.

A Kep : Le Kilmy, on y est venu pour manger le fameux crabe bleu au poivre de Kampot, c’était très bon. 

A Kampong Cham : le Smile, propose une bonne cuisine locale, c’est un restaurant d’application qui oeuvre auprès de jeunes de milieux très défavorisés.

A Chiro : le petit resto d’application d’OBT, bon la cuisine n’est pas exceptionnelle mais ce projet mérite d’être soutenu et encouragé.

A Phnom Penh : Pizzeria le Limoncello, bon là comme son nom l’indique ce n’est pas local ! Mais une bonne pizza ça fait quand même du bien ! 

Côté finance ça donne quoi?

Il faut savoir qu’au Cambodge on utilise simultanément 2 monnaies : le dollar et le riel, on paye généralement en dollar ( la monnaie de change) et la  monnaie est rendue en riel ou en dollar. On peut aussi payer en riel pour les petites sommes chez les commerçants ou au marché par exemple. Dit comme ça, ça semple compliqué mais en fait on s’y habitue très vite.

Nous avons dépensé en moyenne 26€ par jour et par personne au Cambodge soit un total de 1300€ à nous deux en 25 jours. (180€ consacrés à la visite des temples d’Angkor: Pass de 3 jours 55€ chacun, chauffeur de tuktuk pour les 3 jours: environ 70€).

Pour conclure ce bilan, je dirai que si c’était à refaire je consacrerai du temps à la région du Ratanakiri et du Mondolkiri et ne garderai de notre itinéraire que l’étape de Siem Reap bien sûr, Kampong Cham et un cours passage à Phnom Penh et Kampot.

Une réponse sur “Bilan de notre séjour au Cambodge :”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *